No dilemme anymore

Publié le par Sunshine

Finalement je n'ai pas eu besoin de trancher. J'ai dû avoir un moment d'égarement pendant lequel j'ai osé imaginer que je pourrais avoir le choix entre deux postes...Mais quelle nouille !!! Je suis pathétique parfois

 

Car j'ai rappelé le gars qui recrute sa collaboratrice ici. J'avais préparé mon petit speech, avais pensé lui proposer un 2e entretien pour affiner certains points, sauf que ça me l'a coupée net quand il m'a annoncé qu'il avait finalement retenu une autre candidate parce qu'elle était solidement ancrée en Charente. Arf. Retour à la réalité.

 

Même s'il m'a dit que je lui avais fait une "très très bonne impression", que c'était elle ou moi, qu'il avait hésité et blablabla....et même si continuer les allers-retours les week-ends pendant 3 ou 4 ans commençait à me sembler inenvisageable, je n'ai pas pu m'empêcher d'être déçue. En même temps je ne peux m'en prendre qu'à moi-même : c'est moi qui ai dit à tout mon réseau que je recherchais un poste en haute-vienne. Pas étonnant donc, j'aurais dû m'y attendre au lieu de faire des plans sur la comète !!!

 

Il ne me reste plus que la piste de l'agence. C'est vraiment loin d'être gagné.

 

Je me demande vraiment si je vais y arriver, à trouver ce poste dans la région de Jules. Il faut que ça se fasse avant la fin de l'année car j'en peux plus de la vieille peau hypocrite qui me sert de collègue. Incroyable comme elle ramène tout à elle, j'arrive plus à me l'encadrer. 

 

Il faut que je me casse d'ici avant la fin de l'année sinon je vais finir par envoyer tout ballader !

Publié dans travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article